Visite à Port-Vila du Sénateur Christophe Frassa

M. Christophe Frassa, Sénateur représentant les Français établis hors de France, était à Port-Vila, du 26 au 28 avril 2013, à l’occasion d’un périple effectué dans la région Pacifique au cours duquel il est allé en Australie, en Nouvelle-Zélande et aux îles Salomon.

A peine descendu d’avion, M. Frassa rendait visite à l’Alliance française, où il s’est entretenu avec son Président, M. Vincent Boulékone, et son Délégué général, M. Georges Cumbo, ainsi qu’avec des membres de son Comité. M. Frassa a été séduit par le dynamisme de l’équipe de Port-Vila et par la variété des programmes culturels proposé par l’Alliance. Il a ainsi pu juger du bon emploi des subventions financières accordées par le Sénat à l’Alliance française du Vanuatu et a annoncé qu’une nouvelle aide de quelque 15 000 €, en provenance de la réserve parlementaire 2013, pourrait être versée. L’ouverture du foyer est prévue courant mai 2013.

JPEGLe Sénateur a également rencontré la communauté française de Port-Vila pendant le cocktail organisé vendredi soir en son honneur par l’Ambassadeur, M. Michel Djokovic, à la Résidence de France.

Dans son discours, l’Ambassadeur a évoqué les nombreux risques naturels qui existent au Vanuatu, cyclone, tremblement de terre, tsunami, etc., tout en précisant que les Français se sentaient généralement bien intégrés à Port-Vila, en partie grâce à la vitalité de la francophonie dans l’archipel. En particulier, M. Djokovic s’est félicité du lancement récent à Port-Vila de la licence francophone d’Administration économique et sociale, délocalisée par l’Université de Toulouse 1 Capitole.

JPEGAu cours d’une vivante allocution, M. Frassa s’est présenté au public en expliquant les raisons de sa mission dans la région Pacifique. Il a indiqué qu’en comptant le Vanuatu, il avait entrepris quelque 144 visites de pays en qualité de Sénateur représentant les Français établis hors de France. M. Frassa a, de plus, présenté dans les grandes lignes le projet de réforme du corps électoral qui désigne les Sénateurs représentants les Français établis hors de France, annonçant qu’il prévoyait, entre autres, un élargissement de ce collège électoral. Il était en outre envisagé la création d’un poste de Conseiller de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE) au Vanuatu.

M. Frassa s’est par ailleurs félicité de retrouver Mme Blandine Boulékone, qu’il avait rencontrée en 2004, au moment où elle s’était vue décerner, au Sénat à Paris, le trophée Femmes 3000, qui récompense les femmes engagées dans la lutte contre la pauvreté. M. Frassa lui avait alors promis de venir la voir au Vanuatu, c’est chose faite !

JPEG

Samedi 27 avril, en compagnie de l’ambassadeur, M. Frassa a effectué diverses visites, dont celle de la Fondation Michoutouchkine et Pilioko, une galerie d’exposition des peintures et sculptures de deux célèbres artistes français, ainsi que le Centre culturel du Vanuatu (VKS) où il a pu se familiariser avec les traditions et les arts mélanésiens. Le Sénateur a saisi l’atmosphère de la ville en visitant le marché central de Port-Vila, plein de couleurs et de saveurs. Le Sénateur s’est, en outre, rendu au monument aux morts de la capitale, où se déroule tous les ans les cérémonies du 11 Novembre. M. Frassa y a relevé avec émotion les noms de soldats originaires des Nouvelles-Hébrides morts pour la France pendant les deux guerres mondiales.

JPEGM. Frassa a également effectué une visite du foyer GUYSAJEAN, une structure d’accueil pour personnes âgées construite à l’initiative de l’Association Française de Bienfaisance au Vanuatu (A.F.B.V.). Le Sénateur a ainsi constaté que les travaux étaient terminés, grâce, notamment, aux subventions versées par son collègue, le Sénateur M. Christian Cointat, au titre de la réserve parlementaire française.

En fin de journée, l’Ambassadeur a réuni autour du Sénateur les Conseillers du Commerce Extérieur de la France et quelques hommes d’affaires français de Port-Vila. Les discussions ont porté sur les perspectives économiques du Vanuatu dans différents secteurs, dont ceux de l’immobilier, de l’énergie, des communications, du tourisme, de la distribution, de la banque, de l’agriculture et de l’élevage. M. Frassa a ainsi pu apprécier le dynamisme des investisseurs français au Vanuatu.

Dernière modification : 25/08/2014

Haut de page