Représentation du Vanuatu au Forum des Femmes Francophones à Paris le 20 mars 2013

JPEGLe Vanuatu peut être fier d’avoir été représenté par Mme Blandine Boulékone, présidente du Conseil National des Femmes du Vanuatu, au premier Forum des Femmes Francophones, qui s’est tenu à Paris le 20 mars 2013. Les points abordés au cours de ce rassemblement portaient sur les violences faites aux femmes, l’éducation pour tous et le rôle des femmes dans l’économie.

Le Forum des Femmes Francophones du 20 mars - journée internationale de la francophonie - était organisé à l’initiative de Mme Yasmina Benguigui, ministre déléguée chargée de la Francophonie. Plus de 400 participants venus des cinq continents étaient réunis à cette occasion. Le Vanuatu était le seul État insulaire de la Mélanésie y être représenté.

JPEGCe forum a ainsi permis de rappeler qu’outre les domaines d’intervention qui lui sont généralement reconnus, la Francophonie a également pour mission de véhiculer des valeurs fortes d’égalité et d’humanisme.

Au cours de ce forum, Mme Blandine Boulékone a participé à plusieurs tables rondes traitant de différents sujets. L’intervention du Docteur congolais, M. Denis Mukwege, sur les violences faites aux femmes, l’a particulièrement touchée. Ce chirurgien opère les femmes victimes de viol dans les conflits qui émaillent la région du Congo. En 10 ans plus de 30 000 femmes ont ainsi été victimes de la sauvagerie des hommes.

JPEGUne autre intervenante, Mme Masla Riivah Devi Chetty, a également retenu l’attention de Mme Boulékone. En effet, en tant que présidente du Conseil national des femmes entrepreneurs de l’île Maurice, Madame Chetty a démontré le dynamisme que pouvait insuffler l’entreprenariat féminin à l’économie d’un pays. La présidente du Conseil National des Femmes du Vanuatu estime que l’Île Maurice, qui présente certaines similarités avec le Vanuatu, notamment pour ce qui a trait à sa culture franco-britannique, pourrait bien être un exemple à suivre.

Par ailleurs, ce forum a été l’occasion de lancer un appel des femmes francophones, dans lequel il était demandé à l’Organisation Internationale de la Francophonie, d’accompagner le développement d’un mouvement international de femmes francophones et de rester mobilisé pour lutter contre les violences faites aux femmes et aux filles. Il a de plus été demandé que le thème des violences conjugales soit l’un des principaux sujets à aborder lors du prochain sommet de la francophonie, à Dakar en 2014.

S’adressant aux participants du Forum des Femmes Francophones, le ministre des Affaires étrangères, M. Laurent Fabius, a exprimé son entier soutien à la lutte pour l’égalité homme-femme et contre les violences domestiques. Après une journée de conférences, toutes les invitées ont été reçues à l’Elysée par M. François Hollande, président de la République française.

Pour Mme Blandine Boulékone, cette première édition du rassemblement des femmes francophones a été l’occasion de discuter avec plusieurs personnes engagées dans la lutte contre les violences domestiques et toutes les formes de discriminations à l’encontre des femmes. Mme Boulékone a ainsi pu constater que les violences faites aux femmes et aux filles était un sujet sensible qui concernait de nombreux pays. Il était donc, selon elle, important que le Vanuatu se mobilise également en s’attaquant, avec ses armes et sa culture, à ce problème.

Dernière modification : 25/08/2014

Haut de page