Marcel Melthérorong décoré de l’ordre des Arts et des Lettres par l’Ambassadeur de France à Port-Vila le 25 octobre 2012

Marcel Melthérorong a été décoré des prestigieux insignes de Chevalier des Arts et des Lettres le 25 octobre 2012 à la résidence de l’Ambassadeur de France Michel Djokovic et de son épouse, où environ 80 invités étaient réunis pour l’occasion.

JPEG

C’est une reconnaissance et un encouragement pour cet écrivain vanuatais qui a été révélé au grand public en 2007 par le succès de son roman Tôghàn, le premier jamais publié d’un auteur francophone du Vanuatu, et qui s’apprête à publier son deuxième roman. Rappelons que JMG Le Clézio, prix Nobel de littérature 2008, avait lui-même signé la préface de Tôghàn lors de sa réédition par l’Alliance Française de Port Vila en 2009, pressentant avec ce jeune écrivain la naissance d’« une voix nouvelle, originale, […] dans la famille de la littérature francophone ».

Marcel Melthérorong est né en 1975 en Nouvelle-Calédonie où il a grandi et a accompli ses études. Mais il y connait aussi les écueils d’une jeunesse océanienne en perte de repères, ainsi que des mésaventures avec la Justice, qui seront le ferment de ses premiers travaux littéraires : il dépeindra plus tard avec beaucoup de réalisme, dans Tôghàn, ces années difficiles.

En 1994, il décide de s’installer au Vanuatu, le pays de ses origines, où il va vivre une véritable renaissance et s’employer à développer, en parallèle avec ses activités artistiques, des projets pour les jeunes de son quartier. Il va notamment s’impliquer dans « Youth at Risk », un programme destiné à réhabiliter les jeunes délinquants, une cause qui lui est restée chère jusqu’à aujourd’hui.

En lui remettant les insignes de Chevalier des Arts et des Lettres, l’Ambassadeur a salué le talent de cet artiste francophone, écrivain mais aussi musicien, puisqu’avec les deux groupes qu’il a créés, XX Squad et Kalja Riddim Klan (KRK), il est également un chanteur-compositeur-interprète reconnu et un acteur essentiel de la vie culturelle au Vanuatu. Il participe régulièrement à l’organisation des plus grandes manifestations culturelles et musicales de la capitale, dont Fest’Napuan, la Fête de la Musique et FrancoSonik. En particulier, le groupe KRK et l’école de musique Tura Nambe, qu’il a mis en place avec ses amis et complices de toujours, expriment son désir de faire se rencontrer les cultures mélanésienne et occidentale.

Dernière modification : 25/08/2014

Haut de page