Lancement de la première licence francophone au Vanuatu en Administration économique et sociale délocalisée par l’Université de Toulouse 1 Capitole à Port-Vila

Communiqué de presse

Port-Vila, le 15 avril 2013

JPEGLa première licence francophone au Vanuatu a été lancée lundi 15 avril à l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) par le Premier ministre, M. Moana Carcasses, au cours d’une cérémonie officielle à laquelle participaient les ministres de l’Éducation, M. Bob Loughman, et de la Santé, M. Serge Vohor, ainsi que des membres du Parlement. Cet événement s’est déroulé en présence de M. Michel Epron, chargé d’affaires a.i. de l’ambassade de France, du Professeur Francis Bestion, doyen de la Faculté d’Administration et Communication, représentant l’Université de Toulouse 1 Capitole, de Mme Catherine Pétillon directrice de l’AUF et de M. Christopher Muluane directeur de l’Institut de Formation de l’Administration Publique (IFAP).

Par la suite, le Premier ministre et les partenaires de la licence francophone ont été reçus par l’ambassadeur, M. Michel Djokovic, à la Résidence de France.

JPEG

Le projet est né en 2011, lorsque le ministère de l’Éducation du Vanuatu a demandé à l’ambassade de France et à l’AUF de mener une étude de faisabilité sur la création d’une filière universitaire francophone à Port-Vila. Le rapport qui s’ensuivit préconisa l’ouverture d’une licence francophone généraliste en Administration économique et sociale comprenant, en outre, une offre en formation continue.

L’Institut de Formation à l’Administration Publique (IFAP) a été chargé de mener à bien le projet d’ouverture de cette filière universitaire avec l’aide d’un Comité de pilotage regroupant les différents partenaires impliqués : ambassade de France, AUF, ministère de l’Éducation du Vanuatu, Direction de la Fonction publique, Comité national de la Francophonie, Centre culturel du Vanuatu.

Fin 2012, par suite à un appel à candidatures pour sélectionner le consortium d’universités qui pourrait porter ce projet, l’Université de Toulouse 1 Capitole a été choisie pour accueillir cette licence, délocalisée à Port-Vila. Ainsi l’Université de Toulouse 1 Capitole délivrera-t-elle des diplômes aux étudiants du Vanuatu, au terme d’un cursus de 3 ans qu’ils suivront.

L’ambassade de France s’est mobilisée pour rassembler les fonds nécessaires au financement de la première promotion de la licence en sollicitant notamment l’aide de l’Agence Française de Développement et celle du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Au total, ce sont près de 19 millions de vatus qui vont permettre de financer la première promotion de cette licence.

JPEGDans son discours, le Premier ministre, M. Moana Carcasses, a souligné « une évolution historique de la francophonie au Vanuatu » et a exprimé un ardent soutien au développement de l’enseignement supérieur francophone. Le ministre de l’Éducation, M. Bob Loughman, a, quant à lui, assuré « le soutien total » de son ministère à ce projet. En outre, tant le gouvernement du Vanuatu que les membres du Comité de pilotage se sont engagés à faire tout ce qui était en leur pouvoir pour pérenniser cette formation, mais aussi pour diversifier l’enseignement supérieur au Vanuatu.

Afin de sceller et symboliser cette dynamique positive, les principaux acteurs du projet ont dévoilé une plaque posée pour l’inauguration puis chacun d’entre eux a planté un arbre de santal dans les jardins de l’AUF.

L’implantation d’une filière universitaire francophone à Port-Vila permet aux jeunes vanuatais de poursuivre des études supérieures en français sur place, dans leur propre pays, tout en accédant à une formation internationale de qualité.

Au cours des deux premières semaines, 35 étudiants enthousiastes, dont 5 personnes en formation continue, suivront les cours de sciences économiques dispensés par le Professeur Francis Bestion, dans les locaux de l’AUF. Le premier semestre s’articule en 3 blocs de deux semaines de cours intensifs. Il se terminera mi-juillet, une semaine avant le début des premiers examens. Le corps professoral est constitué de professeurs de l’université de Toulouse ainsi que d’enseignants du lycée français, Jean-Marie Gustave Le Clézio, de Port-Vila et de différents établissements au Vanuatu.

Dernière modification : 25/08/2014

Haut de page