08.11.2010 - La France et la Délégation de l’Union européenne au Vanuatu ont visité conjointement les Banks et les Torres

JPEG - 19.4 ko

Mme Françoise Maylié, Ambassadrice de France au Vanuatu et M. Robert De Raeve, Chargé d’Affaires a.i. de la Délégation de l’Union européenne au Vanuatu, ont effectué une visite conjointe, la première de ce type, dans les Banks et les Torres, du 3 au 8 novembre 2010 , dans l’objectif d’exprimer concrètement la mobilité des responsables européens en poste au Vanuatu, leur intérêt pour le développement social des communautés rurales des archipels les plus isolés, et pour le renforcement des capacités dans une région souvent frappée par les catastrophes naturelles de tous ordres.

L’Ambassadrice et le Délégué de l’UE étaient accompagnés de collaborateurs, du Délégué général des Alliance française au Vanuatu, de responsables de la Croix-Rouge française, et du Vanuatu, d’un jeune journaliste stagiaire Ni-Vanuatu qui a effectué un déplacement formateur.

JPEG - 13.8 ko

Les délégués se sont rendus, à Santo et Mota-Lava, Vanua-Lava, à Lô, Hiu, Toga, et Tegoua qui abrite le premier village de déplacés climatiques.

La beauté des sites et la qualité de l’accueil ont été remarquables, mais il a fallu les « mériter ».

En effet, la délégation a emprunté divers les moyens de transport disponibles, avion, voiture, hors-bord, navire, ou tout simplement marche, pour atteindre les régions où sont mis en œuvre des projets France ou/et UE et prendre ainsi la mesure de la situation locale et de l’impact de leurs actions. Ils ont pu constater les difficultés rencontrées dans les îles les plus éloignées tenant en particulier aux obstacles concernant les accès, l’absence ou le manque de télécommunications, d’énergie, d’eau potable, d’infrastructures de base.

JPEG - 21.6 ko

La France et/ou la Délégation de l’UE, l’Alliance française, la Croix-Rouge, appuient prioritairement dans le Nord des initiatives en matière d’éducation, d’adduction d’eau, des micro-projets liés aux énergies renouvelables, à l’économie communautaire de base, aux secours d’urgence.

Une attention particulière est naturellement portée au plurilinguisme, et au respect des équilibres de genre. À ce titre, les projets portés par les groupes de femmes (achat de bateaux, couture...) ont fait l’objet d’une attention particulière. Des projets santé en particulier au Centre de santé de Lô pourraient également être pris en considération lors du prochain exercice budgétaire 2011.

Dernière modification : 25/08/2014

Haut de page