L’éducation et la francophonie à l’honneur [en]

L’éducation et la francophonie à l’honneur à Nouméa lors de l’édition 2016 de la commission mixte prévue par la Convention régionale de coopération entre la France/Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu.

PNG
Les membres de la Commission mixte 2016 autour du Premier Ministre du Vanuatu Charlot Salwai, de l’ambassadeur de France, Alain du Boispéan, et du Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, Philippe Germain.

Le Premier Ministre, M. Charlot SALWAI, le Ministre des affaires étrangères, M. Bruno LEINGKONE, et le Ministre de l’éducation, M. Jean-Pierre NIRUA, se sont rendus à Nouméa dans le cadre de la Convention de Coopération Régionale, qui vise à renforcer les liens entre la Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu. Ils étaient accompagnés d’une importante délégation pour participer, aux côtés de M. Alain du BOISPEAN, Ambassadeur de France à Port-Vila , de M. Vincent BOUVIER, Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie et de M. Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, à la commission mixte, qui est l’instance politique de cette Convention de Coopération Régionale. Depuis quatorze ans que cette convention lie la France, la Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu, c’est la première fois qu’elle s’est tenue entièrement en français.

L’appel à projets avait été lancé du 29 février au 8 avril 2016, et 51 projets au total ont été reçus et examinés lors du comité technique qui s’est tenu le 18 mai 2016 à Nouméa. Cette année, le Premier Ministre du Vanuatu a souhaité donner la priorité aux projets relatifs à l’éducation, la francophonie et la formation. 9 projets ont ainsi été retenus lors de la commission mixte du 20 mai 2016 pour un budget total de 36,5 millions de vatus

Ce programme est financé en partie par le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et en partie par la France dans le cadre du Fond Pacifique. Les projets retenus se répartissent comme suit :
• 40 % des crédits iront aux bourses d’études pour les étudiants en licence AES et en Master
• 25 % aux projets universitaires et scientifiques
• 18 % aux échanges culturels et à la francophonie
• 17 % pour la formation des professeurs et au développement du numérique dans l’éducation

La Commission Mixte a été l’occasion d’un véritable dialogue politique, qui a permis aux parties d’envisager une stratégie ambitieuse de rapprochement, et donc de coopération, plus importante. Un véritable partenariat global est ainsi visé.

Dernière modification : 26/05/2016

Haut de page