Exemption de visa - Espace Schengen et France métropolitaine

Les ressortissants du Vanuatu sont désormais dispensés de visa pour des courts séjours dans les Etats Schengen.

JPEG
Le 28 mai 2015, l’Union européenne et le Vanuatu ont signé un accord d’exemption de visa de court séjour lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à Bruxelles. Des accords similaires ont été signés avec six autres pays ACP (Afrique – Pacifique- Caraïbes) : Ste Lucie, la Dominique, Grenade, St Vincent et les Grenadines, Samoa et Trinidad et Tobago. Au nom de l’UE, l’accord a été signé par Mme Zanda Kalniņa-Lukaševica, Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes de la Lettonie, et par M . Dimitris Avramopoulos, Commissaire aux Migrations, aux Affaires intérieures et à la Citoyenneté.

Le nouveau régime de visa permet aux citoyens de l’UE et aux ressortissants du Vanuatu qui se rendent sur le territoire de l’autre partie de se déplacer sans obligation de visa pour un séjour d’une durée de 90 jours sur toute période de 180 jours.
Selon Mme Zanda Kalniņa-Lukaševica, Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes de la Lettonie, "l’accord d’aujourd’hui va encourager les contacts entre les gens, donner un coup de fouet au tourisme et dynamiser les relations d’affaires entre l’UE et ces sept pays ACP”.

Afin de bénéficier d’une exemption de visa, les citoyens de l’UE et les ressortissants du Vanuatu doivent être titulaires d’un passeport ordinaire, diplomatique, de service/officiel, ou spécial, en cours de validité. L’exemption de visa s’applique à toutes les catégories de personnes et à quelque motif de voyage que ce soit (par exemple, tourisme, visites culturelles, activités scientifiques, visites familiales, affaires, etc.), hormis l’exercice d’une activité rémunérée.

La décision relative à la conclusion de l’accord doit à présent être envoyée au Parlement européen, celui-ci devant donner son approbation avant que l’accord ne puisse être conclu. Toutefois, il s’applique à titre provisoire à compter du 28 mai 2015.
L’Irlande et le Royaume-Uni ne sont pas soumis à l’application de cet accord, conformément aux protocoles annexés aux traités de l’UE. Le régime des visas dans ces États membres demeure soumis à leur législation nationale.

Dernière modification : 24/11/2016

Haut de page