Célébration du 14 juillet à la résidence de l’Ambassade de France

Le 14 juillet a été célébré dans les jardins de la Résidence de France où l’ambassadeur et son épouse, M. et Mme Michel Djokovic, ont accueilli de nombreux Français, des hautes personnalités politiques locales, des représentants de la société civile, des membres du corps diplomatique et de nombreux amis Vanuatais.

JPEGLe Vanuatu était représenté par le Président de la République, M. Iolu Johnson Abbil, le Premier ministre, M. Moana Kalosil Carcasses, le Ministre des Finances, M. Stanley Simelum, le Ministre des Terres, de la géologie et des mines, M. Ralph Regenvanu, le Ministre des Infrastructures, M. Saimon Esmon, le Ministre des Affaires intérieures, M. Patrick Crowby, le Ministre de la Santé, M. Serge Vohor, le Ministre de la Justice et des services sociaux, M. Daniel Toara et le Ministre de la Jeunesse et des sports, M. Tony Wright. De plus, quelques députés, le maire de Port-Vila et le médiateur de République ont également honoré cette célébration de leur présence.

JPEGDans son allocution, l’Ambassadeur de France a rappelé que la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen était l’une des conséquences les plus remarquables de la révolution française, indiquant que la France inscrivait naturellement son action internationale dans le cadre de la défense de ces valeurs universelles, également partagées par le Vanuatu. M. Djokovic a, par ailleurs, cité les principaux projets de coopération menés par l’ambassade au cours de l’année écoulée : ouverture en avril dernier, à Port-Vila, d’une licence d’Administration économique et sociale (AES), opération civilo-militaire CASTOR ayant permis la rénovation du centre de santé de Silimauri sur l’île de Tongoa, 13 microprojets d’appui aux communautés villageoises dans le cadre du Fonds Social de Développement, etc.

JPEGLe Président de la République du Vanuatu a chaleureusement remercié son hôte, soulignant que le 14 juillet célébrait la victoire historique des citoyens français pour la défense de leurs droits et de leurs libertés. M. Iolu Johnson Abbil a déclaré que le Vanuatu était heureux de pouvoir compter sur des pays amis, comme la France, pour promouvoir la bonne gouvernance. Le Président s’est en outre félicité « des liens solides, à la fois culturels et amicaux, qui unissent la France et le Vanuatu », considérant qu’une présence diplomatique forte au Vanuatu, à travers l’ambassade de France à Port-Vila, en était la preuve vivante.

L’Ambassadeur de France et le Président de la République du Vanuatu ont tous deux conclu leur discours en levant leur verre au nom de l’amitié franco-vanuataise.

La réception a permis de mettre en valeur douze jeunes Néo-Calédoniens récemment arrivés à Port-Vila dans le cadre du Programme du Service des Volontaires Océaniens qui contribuent aux activités d’institutions publiques, telles que le Centre culturel du Vanuatu et des écoles ou encore dans des communautés villageoises ou des associations.

Les festivités se sont poursuivies tout au long de la journée dans les jardins de la résidence de France, où plus de 400 personnes ont pu apprécier la finesse de la gastronomie française sur fond de musiques bien connues françaises et du Pacifique.
JPEG

Dernière modification : 25/08/2014

Haut de page